Florie Escorne-Nicoules, Clémence Genieys, Hélène Labro, Victor Belet, Maxence Salvan et Florian Maillebuau sont en 2ème année de DUT GEA, dans le cadre de leur formation,  ils se chargent cette année du projet Disco-Soupe.

Soutenu par Rodez Agglo, ce projet a pour objectif de sensibiliser les Ruthénois sur le gaspillage alimentaire. Le concept de Disco-soupe vise à récupérer des fruits et légumes dits “moches” ou invendus pour en faire une soupe et une compoteLe groupe a commencé par démarcher les maraîchers et les grandes surfaces pour récupérer ces fruits et légumes. Florie: “Les gens sont réceptifs au projet […] Ils nous ont donné des légumes qu’ils bradent en temps normal”.  Ils ont ensuite réalisé 80 litres de soupe et 20 de compotes lors du salon du réemploi de Druelle (du 19 au 24 Novembre). Ce salon prend place au cœur de la semaine nationale de réduction des déchets: Il rassemble différents acteurs de la réutilisation et du réemploi qui organisent des ateliers (comme le rempaillage de chaise).

Le groupe a eu l’idée de réaliser de la compote, nouveauté par rapport au même projet l’année passée.  Ils ont ainsi sensibilisé les visiteurs du salon, en les faisant participer à l’épluchage et au découpage, le tout avec de la musique qui a encouragé quelques pas de danse. La soupe et la compote ont bien entendu été distribués, si bien qu’il n’en restait plus une goutte.  De mêv me  les légumes en trop, eux aussi mis à dispositions du public, se sont écoulés. Malgré ce franc succès, la brigade a regretté le peu d’étudiants venus, ainsi que le contrecoup des manifestations.

Néanmoins l’équipe se projette maintenant sur ses autres objectifs: réaliser un deuxième événement de type Disco-soupe et sensibiliser les comités d’entreprise contre le gaspillage.

Pour le deuxième événement, l’équipe aura la communication à gérer. Florie :“A Druelle, l’Agglo s’en était occupée. Pour la prochaine manifestation on va réaliser des flyers et contacter la presse”.

Clémence: “On veut aussi faire venir des chefs pour nous faire de la publicité, Bras ou Noémie Honiat et Quentin Bourdy de Villefranche” . L’objectif sera ici de sensibiliser un public moins averti que lors du salon du réemploi.

Cette deuxième session de Disco-soupe devrait avoir lieu sur le marché, aux alentours du 2 février.

 

Hugo Barthel