Le Collectif #NousToutes, groupe de militants féministes, s’est récemment constitué à Rodez. Ils souhaitent promouvoir l’action de ce mouvement et susciter localement la même mobilisation que celle des grandes villes voisines. 

Christelle, membre du Collectif de Rodez, s’est intéressée au féminisme il y a 3 ans et s’est construit une culture sur le sujet au travers des réseaux sociaux et d’internet. Elle confie : « plus je déconstruit les concepts de mon éducation, plus je me dis que le chemin va être long ». Elle a commencé à militer sur la plateforme en ligne de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) sur les publicités sexistes. Pour elle, les individus n’ont pas conscience de l’impact d’une publicité dans la rue : « voir une femme nue sur un canapé, ça signifie beaucoup de choses en fait, on s’éduque grâce à ces messages ». 

Ce qu’elle a découvert, elle veut le partager.

Composé de 7 organisateurs et organisatrices, l’antenne de #NousToutes à Rodez relaie la communication du Collectif national à Paris. Le collectif national #NousToutes s’est positionné en tant que structure pour éviter la personnalisation de l’organisation. Le but est de garder à l’esprit l’idée que #NousToutes est un mouvement citoyen auquel chacun prend part quel que soit son statut, son parcours et ses compétences. 

Bénévoles et salariés sont mobilisés au sein du Collectif. 

Cette année, les bénévoles de Rodez se mobilisent pour sensibiliser les aveyronnais à la question des violences sexistes et sexuelles. C’est pourquoi le collectif organise un événement inédit en novembre 2019. Cette manifestation comprend une marche, une projection, des expositions, animations et spectacles. Christelle livre : « Le but est de pérenniser l’évènement dans le temps et qu’il y ait un après Nous Toutes à Rodez ». Elle espère également que cet événement “donnera de la visibilité aux associations qui luttent contre la violence et qui défendent les droits humains”. L’idée est d’impliquer et d’interpeller tout un chacun. L’emplacement de la manifestation va permettre aux départements adjacents comme le Tarn ou la Lozère, loin des grandes villes, de se rallier à un événement de ce type.

 En 2018, des volontaires ruthénois de Nous Toutes se sont rendus aux manifestations de Toulouse et Montpellier. Ils y ont vu un cortège éclectique et une solidarité encourageante : “Il n’y aura pas d’égalité sans que les hommes et les femmes s’associent”. Âge, orientations sexuelles, hommes, femmes, enfants, une diversité qui fait rêver le Collectif #NousToutes de Rodez : “ce que j’ai vu à Montpellier j’aimerai le retrouver à Rodez”

 Le Collectif Nous Toutes encourage les étudiants à intégrer le projet. Il propose aux étudiants, lycéens, collégiens et même toutes personnes volontaires, à participer à l’exposition collaborative en 23 novembre 2019 et 8 mars 2020. 

 En bref #NousToutes est ouvert à de nouveaux volontaires. 

Juliette Connet et Justine Azaïs