Les projets tuteurés, « pétut » pour les intimes, sont le passage obligatoire de tous les étudiants en DUT. Pour mieux en comprendre le fonctionnement, Thomas Latieule, étudiant de deuxième année en DUT QLIO (Qualité et logistique industrielle et organisation), explique son projet et les difficultés qu’il a rencontrées. 

« Projet Amphi », tel est le nom du projet confié à Thomas et son équipe (Clara Fabié, Lola Fermignac, Quentin Theron et Julie Jayet). Sous ce nom assez mystérieux, un concept simple : l’organisation d’une conférence à l’amphithéâtre de l’IUT de Rodez. Le thème de celle-ci étant au libre choix des étudiants. Cette année, les participants pourront découvrir l’univers de l’impression 3D.

Pour mener à bien ce projet, débuté en Janvier 2016, il a fallu que l’équipe collecte des fonds afin de financer les dépenses relatives à l’organisation de cette conférence. Pour ce faire, les étudiants ont mis la main à la pâte et ont successivement organisé une soirée étudiante au « Loft » (boîte de nuit ruthénoise) et une vente de gâteaux faits maison sur le marché de Rodez. A cela s’ajoutent également les contributions de sponsoring brillamment décrochées par l’équipe, avec par exemple le Crédit Mutuel ou le CJD (Centre des Jeunes dirigeants d’Entreprise) de Rodez. Ces opérations leur ont permis de collecter un budget plutôt confortable, afin d’organiser cet événement dans les meilleures conditions.

Ne négligeant pas la communication, les étudiants ont créé une affiche et lancé une opération de mailing, de Rodez à la Mecanic Valley (association d’entreprises de mécanique et d’aéronautique, de Brive à Rodez). Un projet assez compliqué, confie Thomas, de par la difficulté à chercher des partenaires et des sponsors, mais aussi pour démarcher des gens. En effet la communication n’étant pas le cœur d’enseignement de la filière QLIO, les étudiants ont dû en apprendre les bases pour mener à bien ce projet. Malgré tout, cela reste pour lui une expérience stimulante et riche en enseignements.

Au programme, l’intervention de nombreux spécialistes du milieu industriel, qui, tour à tour, s’exprimeront sur l’impression 3D, les différentes machines, l’utilisation que l’on peut en faire, etc. À la suite de ces témoignages aura lieu un buffet pour que chacun puisse prendre une collation amicale.

Chloé Mirabel, Florian Lacaze